Doshi's blog

Thème:

Quand les adminsys dirigèrent la Terre - part 10

, — ~3mn de lecture

Si vous n’avez pas lu les précédentes parties :


> On se casse, kong. Y a presque plus de fuel de toutes façons

> ouais bah c’est bien alors. Ce fut un honneur, M. le Premier Ministre

> ça va aller pour toi ?

> j’ai réquisitionné un jeune sysadmin, il est à plein temps sur mes besoins personnels et nous avons trouvé une nouvelle réserve de nourriture, maintenant qu’on est plus qu’une quinzaine d’admins on va pouvoir tenir plusieurs semaines avec ça — c’est le paradis mon pote !

> t’es une femme incroyable, Reine Kong, sérieusement. Mais ne fait pas le héros. Pars quand il sera temps. Il doit y avoir quelque chose, dehors.

> Soit prudent Felix, sérieusement — btw 1 est ce que je t’ai dit que les requêtes remontent en Roumanie ? Peut être qu’ils se remettent debout

> vraiment ?

> ouais, vraiment. On est dur à descendre — comme des putains de cafards

Sa connexion tomba. Il passa sur Firefox et rechargea Google, et le site ne répondit pas. Il cliqua reload, et encore reload, et encore reload, mais le site ne s’afficha pas. Il ferma les yeux et écouta Van qui se grattait les jambes, puis il entendit Van taper un peu au clavier.

« Ils sont de retour » dit-il.

Félix laissa échapper un soupir de soulagement. Il envoya son message au groupe de discussion, il avait du faire cinq brouillons avant de trouver la bonne formule, « Occupez vous bien de l’endroit, OK ? On reviendra, un de ces jours. »

Tout le monde partait sauf Sario. Sario ne voulait pas partir. Il descendit quand même pour les voir sortir.

Les admins se réunirent dans le hall, Félix ouvrit la porte de sécurité, et la lumière inonda la pièce.

Sario leva la main.

« Bonne chance » dit-il.

« À toi aussi » dit Félix. Il avait la poigne ferme, Sario, plus forte qu’il n’aurait du. « Peut être que tu avais raison » dit-il.

« Peut être »

« Tu va débrancher le câble ? »

Sario regarda le faux plafond, comme s’il pouvait voir, au travers des sols en béton armé, les rangées de racks qu’il y avait au dessus d’eux. « Qui sait ? » dit-il finalement.

Van se gratta et un nuage de bout de peau dansa dans le soleil.

« Partons te trouver une pharmacie » dit Félix. Il marcha jusqu’à la porte, suivi par les autres admins.

Ils attendirent que la porte intérieure se ferme derrière eux puis Félix ouvrit la porte extérieure. L’air avait une odeur et même le goût de l’herbe tondue, comme les premières gouttes de pluie, comme les lacs et le ciel, comme la campagne et le monde, un vieil ami dont ils n’avaient plus de nouvelles depuis une éternité.

« À plus, Félix » disaient les autres admins. Ils s’éloignaient du bâtiment alors que lui restait hypnotisé, debout en haut des petits escaliers en béton. La lumière lui faisait mal aux yeux et les rendait humides.

« Je crois qu’il y a un Shopper’s Drug Mart sur King Street » dit-il à Van. « On va jeter une brique dans la fenêtre et te trouver de la cortisone, OK ? »

« C’est toi le Premier Ministre » dit Van. « Je te suis ».

  1. Btw : “By the way” = “Au fait” 


Il n'y a pas de commentaires sur ce blog, cependant, n'hésitez pas à me faire des remarques sur cet article (ou autre, d'ailleurs). Que ce soit via Mastodon, Twitter, XMPP ou encore par mail, je serai ravi de voir que des gens me lisent pour de vrai